Sélectionner une page

Le 13 juin au soir, des coups de feu ont retenti dans le quartier nazairien de la Bouletterie, rue des Fresnes. Deux hommes blessés par balles ont été admis aux urgences du CHU de Saint-Nazaire. Ces faits inquiétants surviennent après une série de coups de feu en mars dernier dans plusieurs quartiers de la ville, puis d’une rixe au couteau entre immigrés clandestins, place de l’Amérique latine, début juin.

Dans une période où le risque terroriste est omniprésent, les autorités locales et nationales doivent être d’autant plus attentives, et prendre des mesures draconiennes. Les problèmes de sécurité en ville posent la question : que faire ? Nous demandons le renforcement des forces de l’ordre, l’armement et l’augmentation des effectifs de la police municipale et la mise en place de la vidéo-protection — avec un Plan 100 caméras panoramiques pour le municipe 2020-2026 — et une attention particulière pour les quartiers prioritaires.

N’ayant que très peu d’éléments, nous ne ferons pas de conclusion hâtive sur cet incident. Nous rappelons toutefois que dans cette même rue, cet automne, le trafic de drogue et les incivilités avaient abouti à une interruption de la distribution du courrier. Le maire, David Samzun, et sa majorité, sont en partie responsables de cette situation avec sa politique laxiste en matière de sécurité. Nos concitoyens veulent vivre en sécurité, de même qu’ils condamnent l’augmentation de la délinquance. Et il ne faudra pas s’étonner que le légitime ras-le-bol des habitants ait des conséquences électorales à l’avenir…


► SUR CE MÊME THÈME