Sélectionner une page

Article de Presse Océan du 6 octobre 2018


POLÉMIQUE — La programation du VIP du rappeur sulfureux agace le Rassemblement national.

L’élu RN Gauthier Bouchet a interrogé le maire sur la programmation du rappeur provocateur.

Lors du dernier conseil municipal, Gauthier Bouchet, conseiller municipal Rassemblement national a questionné le maire sur le programmation de Médine au VIP le 17 novembre.

« Le maire avait été très clair sur la présence de Bertrand Cantat. »

« Les propos de cet artiste semblent parfois relativement éloignés du pacte républicain, en témoigne notamment cet extrait de son morceau Don’t laïk, ou les appels explicites au Djihad islamique contenus dans son deuxième album. » Sa programmation au Bataclan avait provoqué l’ire de personnalités politiques de droite et d’extrême droite alors que les associations des victimes des attentats du 13 novembre avaient des avis dispersés (de l’interdiction à la volonté de ne pas censurer la libre expression).

« Quelle est la position de la Mairie sur cette venue dans une salle subventionnée par l’argent public ? », a questionné Gauthier Bouchet.

Son titre Don’t laïk est un jeu de mots avec « don’t like » (je n’aime pas, en anglais) où il critique ceux qu’il accuse de « laïcisme ». On lui a reproché aussi le titre d’un album, « Djihad, le plus grand combat est contre soi-même ». Il emploie le mot Djihad dans signification originelle (l’effort), mais tout en sachant que c’est un autre sens que le terme a pris aujourd’hui. Médine pratique la provocation, le double sens et l’irrévérence sans finesse.

Seulement voilà, la Justice n’a jamais jugé « que ses propos étaient répréhensibles, comme elle l’a fait avec Dieudonné, par exemple » a répondu Jean-Jacques Lumeau (PS), adjoint à la culture.

Il a au passage rappelé que la polémique autour de Médine était née « dans des groupes d’extrême droite, et pas dans toute l’opinion publique », et de rappeler la « jurisprudence Cantat » : « Le maire avait été très clair sur la présence de Bertrand Cantat aux Escales, où il était imposé à un public qui ne venait pas forcément pour lui. Là, au VIP, le public viendra pour Médine. »

Monsieur Lumeau a ensuite retourné une autre polémique au RN : « Vous êtes toujours à intervenir sur des artistes de confession musulmane. Mais vous ne dites rien quand Zemmour est invité sur les chaînes publiques. »

M. C.


► SUR CE MÊME THÈME