Sélectionner une page

La présentation ces derniers jours du bilan d’activités annuel de la Société des transports de l’agglomération nazairienne (STRAN), a permis d’y voir plus clair concernant la constante dégradation dont souffre le réseau. C’est en particulier le bilan sécuritaire du réseau qui accuse le plus le coup.

Ainsi, le bilan d’activités de la STRAN révèle une hausse des procès-verbaux dressés en 2017 : + 4 %. Par ailleurs, seulement 43 % des infractions auraient été réglées l’an dernier. Plus de la moitié des infractions a donc été laissée en suspens, au détriment des Nazairiens honnêtes.

Conscients de ce mauvais bilan, les élus du RN viennent de rappeler en séance du conseil municipal de Saint-Nazaire qu’ils soutiennent les employés et conducteurs de la STRAN, dont la mission de service public n’est évidemment pas sans risque. Les événements de la « Purge » du 31 octobre dernier contre deux bus STRAN, de même que l’exposé au conseil municipal de la direction du réseau sur les « véhicules-suiveurs », accompagnant les bus pour leur sécurité, prouvent bien les risques en question…

Solidaires des fonctionnaires de la STRAN, nous demandons régulièrement depuis décembre 2016 un recrutement d’agents de prévention sur tout le réseau, de l’ordre d’un agent pour quinze conducteurs, à titre expérimental. La sécurité des Nazairiens l’impose !

Gauthier BOUCHET


► SUR CE MÊME THÈME