Sélectionner une page

L’insécurité, on le sait, gagne du terrain à Nantes. C’est particulièrement le cas au chemin du Fort, à proximité du Parc floral de la Roseraie. Cet endroit habituellement charmant, situé sur les bords de l’Erdre, n’est plus la promenade prisée par les familles nantaises qu’il fut…

En effet, depuis l’hiver dernier, un terrain de sport mitoyen est investi par des « nomades », lesquels ont coupé les arbres et deux clôtures, pratiquant par la suite un chemin pour faire passer leurs véhicules ; un chemin illégal, donc. L’insécurité, les trafics et la pollution gâchent la vie des riverains. Ceux-ci constatent par ailleurs le piratage des bornes à incendies — utilisées pour l’eau courante — et le climat de peur qui sévit dans les environs.

La Mairie de Nantes se doit d’intervenir pour rétablir l’état de droit dans ce paisible quartier, à plus forte raison dans la mesure où celui-ci s’apprête à accueillir, en mai prochain, les Floralies internationales, à la Roseraie. Les classes moyennes qui y habitent ne doivent pas payer le laxisme sécuritaire de Johanna Rolland. Pas de quartiers-ghettos à Nantes : la sécurité partout, pour tous !

Rassemblement national (RN) de la Loire-Atlantique


► SUR CE MÊME THÈME