Sélectionner une page

Article de Ouest-France du 28 mai 2019

Le RN s’ancre à l’Est de Châteaubriant

Le vote RN s’ancre dans vingt-trois communes, notamment à l’Est de Châteaubriant. Le phénomène n’est pas nouveau, mais s’amplifie. Juigné-les-Moutiers, 352 habitants, compte ainsi 266 votants qui placent le RN à 48,09 %, le plus fort taux du département.

D’autres communes de moins de 1 000 ou de 2 000 habitants, ont exprimé le même choix. Elles sont éloignées des services publics, et souvent des voies de communication. Le « sentiment d’abandon » y est plus important que l’insécurité.

Belle poussée de REM sur la Presqu’île

La liste Loiseau obtient partout le meilleur score (sauf à Saint-Molf, où le RN arrive en tête, avec 20,70 %). À Guérande, elle flirte avec les 29 %.

Il y a une forte poussée de la liste RN, sauf à La Baule, où le second est le vote Bellamy, la droite classique. À Guérande, c’est la liste écolo qui atteint la deuxième place devant le RN.

À Ancenis, petit chelem pour REM

La liste Loiseau arrive en tête dans quatorze des vingt communes du Pays d’Ancenis. Elle est talonnée par le RN dans cinq communes : Le Pin, Mouzeil, Pannecé, Pouillé-les-Coteaux et Vallons-de-l’Erdre, la commune la plus étendue de la Loire-Atlantique.

À Saint-Nazaire, il faudra compter sur les Verts et le RN

Avec plus de 17 %, les écolos, qui ont déjà quatre élus au sein de la majorité PS de David Samzun, vont peser encore plus dans les débats. Tout l’enjeu pour le maire sera aussi de capter les voix REM, qui présentera sa propre liste.

En face, le RN progresse en nombre de voix, y compris dans les communes voisines.


► SUR CE MÊME THÈME