Sélectionner une page

Le conseil départemental de la Loire-Atlantique, sous l’impulsion de son président socialiste Philippe Grovalet, entend faire voter un don d’un million d’euros de subventions à des associations de sauvetage en mer. L’intention semble plus que louable, la Société nationale des sauveteurs en mer (SNSM), récemment endeuillée aux Sables-d’Olonne étant bénéficiaire pour moitié de l’opération.

Hélas, la seconde moitié du don départemental sera octroyée à l’association SOS Méditerranée, dont l’action consiste à aller chercher les migrants au large des côtes libyennes, en prétextant le sauvetage en mer, et à participer ainsi au chaos migratoire que nous constatons dans nos rues, dans nos gymnases et nos squares.

Le Rassemblement national (RN) de la Loire-Atlantique s’oppose à cette présentation scandaleuse des choses et rappelle que la SNSM, seule, devrait bénéficier de l’effort public, fruit de nos impôts. Le prétexte du sauvetage en mer des migrants est un leurre : cela crée au contraire une situation d’appel d’air entraînant des naufrages, l’alimentation de réseaux mafieux de passeurs sans scrupules, et l’arrivée massive dans notre pays de migrants déracinés, à qui l’on ne pourra pas offrir ce que l’on ne peut même pas promettre aux citoyens français, sans compter la délinquance et l’insécurité ainsi créées.

Nos compatriotes doivent réaliser l’urgence de faire entrer massivement le RN, à chaque échéance électorale, dans tous les organes de décision de notre pays afin que leurs intérêts les plus fondamentaux soient défendus.

Wilfrid van LIEMPT


► SUR CE MÊME THÈME