Sélectionner une page

Communiqué


Avant-hier soir, dans le quartier Bellevue, une des « prestations » de la troupe de théâtre de rue subventionnée Royale deluxe a fini son inutile carrière dans le feu. Après avoir suscité la curiosité des habitants du quartier de l’immigration, comme relaté très naïvement par la presse, le vieux Renault Scénic, « transpercé par un arbre », pourtant gardé par un agent de sécurité, chassé, fut brûlé par un jeune d’origine africaine filmé par ses petits camarades, au cri de « Plus personne ne viendra à Bellevue ! ».

Pourtant, cette partie d’une série d’une vingtaine d’interventions de la troupe de théâtre dans ce quartier de l’immigration, dit « populaire », ne manquait pas de démagogie ciblée en mettant en scène le même jour une « Mamie Rodéo » au scooter « trafiqué ». Belle ironie pour les habitants du quartier et des abords qui connaissent les joies des véhicules volés fonçant à vive allure entre les immeubles. Les pouvoirs publics locaux aiment dépenser l’argent des contribuables nantais pour promouvoir cette soi-disant « culture », subventionnée, jusque dans ces quartiers, brillant en ce moment plus par les règlements de compte sanglants entre trafiquants de drogue que par leur exemplarité dans le fameux vivre ensemble.

Sans doute les clins d’œils appuyés à la culture racaille n’auront pas suffit à amadouer les habitants. Sans doute cet argent serait mieux dépensé à une présence réelle des forces de l’ordre pour que ces quartiers ne sombrent pas dans la violence absolue. Sans doute la Mairie devra subir les conséquences de ses choix politiques décalés.

Rassemblement national (RN) de Nantes


► SUR CE MÊME THÈME