Sélectionner une page

Communiqué


L’octroi hier du label Ville d’art et d’histoire à Saint-Nazaire est une très bonne nouvelle. C’est le rôle d’une opposition constructive que de le souligner et de s’en féliciter. Ce sera aussi le rôle de la majorité municipale que nous formerons demain, de poursuivre les efforts de la Ville sur le plan de sa valorisation patrimoniale.

Ville d’histoire récente, pratiquement née au XIXe siècle de la révolution industrielle et des chantiers navals, Saint-Nazaire partait de loin. Sa destruction quasi-complète durant la Deuxième guerre mondiale a profondément changé la ville, la dotant d’un urbanisme typique de la Reconstruction, maintenant le découpage hippodamien initial de ses rues tout en la dotant de bâtiments massifs empruntant parfois au brutalisme. Bien sûr, il n’est pas du rôle d’un mouvement politique de juger, car il s’agit de notre histoire commune, même si des appréciations esthétiques peuvent bien sûr être apportées par chacun.

Ce qui est de notre rôle en revanche, c’est de se donner collectivement les outils pour un autre avenir à Saint-Nazaire. Nous ne doutions pas que Saint-Nazaire soit une ville d’arts et qu’elle ait une histoire. Aussi, la prochaine équipe municipale constituée autour du RN aura à cœur de valoriser l’histoire et la mémoire nazairiennes, notamment par la création d’un musée des industries navale et aéronautique, la préservation — autant que possible — de l’usine élévatoire et le soutien franc et massif, y compris par une augmentation du subventionnement public, de notre identité bretonne.

Gauthier BOUCHET

► SUR CE MÊME THÈME