Sélectionner une page

Communiqué


Télécharger le communiqué (PDF — 246 Ko)

À Trignac, près de Saint-Nazaire, le premier tour de l’élection municipale a mis en évidence un changement de paysage politique : le maire sortant, socialiste, n’a pas fait l’alliance avec les communistes, tandis que le candidat que nous soutenions, David Pelon, ancien maire, a rassemblé plus de 24 % des suffrages exprimés avec sa liste Trignac en action, arrivant deuxième. La situation est d’autant plus intéressante que, au second tour, le jeu est ouvert, car les quatre listes en présence se maintiennent, sans fusion.

Il y a donc une possibilité réelle que monsieur Pelon gagne de nouveau la Mairie dont il a honteusement été chassé il y a trois ans, à la suite d’une élection partielle provoquée avec le soutien du maire de Saint-Nazaire, au prétexte qu’il est un homme de droite et qu’il avait accueilli des élus du Front national dans sa majorité. Habitants de Trignac, que vous soyez ou non électeurs du Rassemblement national, le 28 juin, pas une voix ne doit manquer pour reconduire David Pelon dans son mandat, et ainsi poursuivre son bon bilan passé : pas d’augmentation d’impôts, une offre de vidéoprotection et des réalisations en termes de crèche et d’habitat social, notamment.

La gauche socialiste et communiste gère Trignac depuis près de cent dix ans ! Ne lui donnons pas six années de plus. Agissons en responsabilité, sans souci des étiquettes, pour remettre Trignac en action.

Gauthier BOUCHET


► SUR CE MÊME THÈME