Sélectionner une page

Entretien de Ouest-France avec Jean Goychman, le 30 juin 2020


Les municipales ne sont pas nos élections de prédilection, car nous n’avons pas d’implantation locale. Les régionales nous sont plus favorables par leur mode de scrutin.

Nous y obtenons les votes les plus favorables dans les teritoires désindustrialisés, dépeuplés et délaissés. On est très inquiets par rapport à la situation économique, et l’on attend de sortir du brouillard de l’après-covid.


► SUR CE MÊME THÈME