Sélectionner une page

Communiqué


Avec 61 % d’abstention à Nantes, dû principalement à la crise de la covid-19 et aux annonces gouvernementales de fermeture des restaurants et des bars, le premier tour des élections municipales, aurait dû être rejoué.

Aucune voix ne doit bien évidemment se porter sur la candidature de madame Rolland et de son alliée, aussi rouge à l’intérieur qu’elle prétend être verte à l’extérieur. La ville de Nantes, soumise au chaos migratoire, à l’insécurité généralisée des biens et des personnes, aux règlements de compte des gangs des quartiers, aux petits arrangements communautaristes, à la gabegie sociale et culturelle, à la saturation des transports pour les Nantais et leurs voisins qui y travaillent, aurait mérité de vrais débats autour d’un vrai scrutin, honnête et conforme à nos institutions.

C’est dans ces conditions, que nous appelons tous les électeurs du Rassemblement national à ne pas se déplacer et à ne pas contribuer à cette mascarade démocratique. Nous pensons que la démocratie est en danger, et que ces élections éliront un maire qui ne sera pas représentatif de la volonté des Nantais.

Eléonore REVEL


► SUR CE MÊME THÈME