Sélectionner une page

Communiqué


Télécharger le communiqué (PDF — 215 Ko)

Dans la suite de la politique de rapprochement entre la Ville de Saint-Nazaire et l’ONG SOS Méditerranée, que nous contestons dans le cadre d’un recours, nous apprenons maintenant que cette dernière interviendrait prochainement dans les écoles et les lycées nazairiens. Le maire de Saint-Nazaire, déjà à l’initiative du vote de 60 000 euros de subventionnements publics pour cette association et de l’adhésion à une plateforme de collectivités favorable à l’accueil de clandestins, prouve encore une fois sa préférence : elle va manifestement aux étrangers, et non à ses administrés.

Le Rassemblement national (RN) refuse que SOS Méditerranée puisse ainsi faire œuvre de propagande dans les écoles et lycées nazairiens, en faveur de l’immigration clandestine, selon un usage biaisé du principe de solidarité en mer, et avec nos impôts. Pas de propagande sur fonds publics pour l’immigration auprès de notre jeunesse : ce n’est pas le rôle de l’École !

Gauthier BOUCHET

► SUR CE MÊME THÈME

Partager